Château Lamarzelle Cormey 2013

17,00

Description

Un moment à savourer sans complexe

Victor : « Une bouteille à déboucher sans façon, deux ou trois ans après la récolte, accompagnée d’une cuisine de tous les jours tel qu’un poulet rôti ou un barbecue de brochette de bœuf. Il peut s’apprécier à l’apéritif, toujours accompagné de mets tels qu’un plateau de charcuteries, un bon pain de campagne pas trop cuit et un morceau de comté.

Il exprime les caractères typiques de l’appellation, des arômes de fruits mûrs, des tanins souples et un boisé fondu. »

  • Superficie
    5 hectares
    5 parcelles d’un seul tenant
  • Sol
    sablo-argileux
  • Cépage
    30% cabernet-franc
    70% merlot
  • Elevage
    50% barrique
    50% cuve

 

Millésime 2013

Vin agréable, peu boisé, à boire rapidement.

 

Date de récolte : 7 octobre

Une année « compliquée », comme on dit à Bordeaux: grêle, pluies très abondantes au printemps et pourriture au moment des vendanges. Nous nous en sortons avec 10% de perte seulement et un vin léger toujours agréable en 2019.

 

La presse en parle

BlindTested.com – Andreas Larsson: 84/100
Light to medium ruby red colour. Youthful nose on the red fruity side with some green herbal notes and dry spices. The palate has medium weight, it appears a bit lean and restrained with high acidity and undissolved tannin, should improve with time but rather angular today. It still shows a rather long finish though.

Feminalise : Médaille d’argent – 14,33/20
Catégorie région Aquitaine: Concours Mondial des Féminalise à Beaune le 6 avril 2017.

 

Un Grand Cru à la portée de tous

Lamarzelle signifie, « petite marre » et le château porte ce nom car aux abords des parcelles où sont produits le raisin, une source alimente un petit plan d’eau très poissonneux.

Coraline : « A chaque génération, le domaine s’agrandit un peu. En 2004, avec notre père, nous achetons les 5 ha du Château Lamarzelle Cormey à nos voisins, dont nous étions les fermiers depuis 1969. Si les terres nous appartiennent depuis peu, notre grand-père y a planté les vignes et notre famille les entretien depuis l’origine. Je me suis installé avec ma famille sur les terres a cette occasion en 2006 dans « le château », une belle maison girondine que nous avons restauré.

Nous souhaitons mettre à portée de tous ce grand cru, en exprimant la typicité de notre terroir et de cette appellation »